Votre panier est vide  Votre compte

Article paru dans La Montagne le 15/10/2017

La neuvième édition du salon du livre de Prade a commencé, hier, à Chanteuges
 
La 9 e édition du Rocher d’écriture a débuté, hier, avec pas moins de quarante auteurs, dans la salle polyvalente de Chanteuges.

La neuvième édition du Rocher d'écriture, salon du livre de Prades, et les quelque quarante d'auteurs conviés cette année n'auront pas été longs, hier, à prendre leurs marques dans la salle polyvalente de Chanteuges, prêtée tout le week-end par la municipalité (la route menant à Prades est actuellement coupée à la circulation pour cause de travaux).

C'est donc dans une ambiance chaleureuse, le soleil frappant à la porte, que fut inaugurée hier en fin de matinée ce Rocher d'écriture nouvelle génération, sous le parrainage de l'auteur de polars Luc Bergougnoux (*).

Parmi les plumes présentes, des femmes apportent au salon leur univers intime, leur vision singulière. À noter dans ce sens un stand exclusivement féminin pour représenter les sites clunisiens de Haute-Loire.

Des livres
et des rencontres

Les visiteurs pourront également rencontrer des auteurs féminins aujourd'hui, de 10 heures à midi et de 14 à 17 heures.

Sandrine Peyrard. Originaire de Sainte-Sigolène, cette auteur sensible à la nature et au règne animal écrit sur le loup, son sujet de prédilection, à la faveur de romans adaptés à la jeunesse (à partir de 8 ans), mais pas seulement. Sa passion pour le loup l'a conduite à imaginer un monde où sa cohabitation avec l'homme était possible, et même source d'harmonie… Sa trilogie Sobri, éditions du Petit loup, invite à s'interroger sur la place que nous laissons dans nos cœurs aveugles à cet « autre » qu'est l'animal sauvage.

Anne Comptour. Esprit original, Anne Comptour sera présente cet après-midi à Chanteuges pour dédicacer entre autres son dernier roman Bye bye Vermeer. Un train, deux trains, une île. Un chat, une cheminée avec ou sans feu. Des matins bleus, des jours gris, des soirs d'or et des nuits blanches. Et, dans le fond, la vie qui se moque. Des histoires drôles et grinçantes. Chute surprenante garantie !

Gaëlle le Bris. L'adolescence, c'est un passage difficile pour tout le monde. Et pourquoi pas également pour des êtres venus d'ailleurs ? Née à Clermont-Ferrand en 1980, Gaëlle le Bris met en scène dans sa trilogie Les enchantéens, des adolescents extraterrestres envoyés sur terre en 1994 pour vivre leur premier voyage initiatique chez les humains. Les ressemblances sont troublantes…

Anne Soleilhac. Cette jeune auteur originaire de Saugues publie son premier roman, Lucile et Spartacus, une simple histoire d'amour mais abordée sous l'angle de l'absurde et du décalage, hantée par l'image récurrente de l'éléphant, symbole de l'amour, métaphore des peurs inconscientes.

(*) Étaient présents à l'inauguration autour de Pierre Benoist, organisateur : le maire de Chanteuges, Franck Noël-Baron ; la conseillère départementale Marie-Thérèse Roubaud ; le président de la Communauté de communes des Rives du Haut-Allier, Gérard Beaud ; le président du SMAT du Haut-Allier, Christian Poulet..

 

Sandrine Peyrard.

Originaire de Sainte-Sigolène, cette auteur sensible à la nature et au règne animal écrit sur le loup, son sujet de prédilection, à la faveur de romans adaptés à la jeunesse (à partir de 8 ans), mais pas seulement. Sa passion pour le loup l'a conduite à imaginer un monde où sa cohabitation avec l'homme était possible, et même source d'harmonie… Sa trilogie Sobri, éditions du Petit loup, invite à s'interroger sur la place que nous laissons dans nos cœurs aveugles à cet « autre » qu'est l'animal sauvage.