Site officiel Sandrine PEYRARD

 

Sans me revendiquer militante mais sensible à l'extermination de l'animal, j'ai voulu faire partager mon admiration pour les loups et évoquer des souvenirs liés à mon grand-père dans une série de contes COLLECTION SOBRI, adaptée à un public jeunesse à partir de 8 ans et plus...

Dans mes livres j’ai imaginé un monde, plus particulièrement un village de bergers où la cohabitation des loups et des hommes est possible. Il s’agit même d’une incroyable amitié entre les deux mondes.

J'ai commencé ensuite à écrire des livres pour adultes mais il m'a semblé important d'y inclure le loup.

 

 

 

Cgzzv b146c49b

Littérature jeunesse  

 

1342135649 29879            Roman Adulte 

 

 

Pourquoi avoir écrit sur le loup ?

Tout a commencé quand j’ai eu la curiosité de m’intéresser au retour du loup et aux problèmes qu’il posait. Je suis sensible comme beaucoup à la polémique que suscite ce retour et à l’extermination du loup malgré son statut d’animal protégé.

Mais que faire contre cela ?

Après beaucoup de recherches sur son mode de vie, sur son retour, sur le pastoralisme, et avec les souvenirs de mon enfance, j’ai noirci des pages de cahier. Puis mes histoires ont pris forme et l’aventure a commencé.

Je voudrais susciter chez mon lecteur cette même curiosité, ce même intérêt. Le loup fascine autant qu’il fait peur… Je reste persuadée que plus on s’intéresse au loup et plus on s’intéresse au monde pastoral. Je ne prends pas parti dans mes livres mais je veux faire partager la détresse de mes bergers et le courage de mes loups. Il ne s’agit pas d’être pour ou contre le loup mais de se questionner sur l’avenir des deux mondes. Je fais également un petit clin d’oeil à mon grand-père qui était agriculteur, dans mes histoires par l’amour des bêtes et la solidarité de mes villageois.

L'amitié entre loups et humains dans mes histoires si elle ne peut se répéter dans la vraie vie peut être remplacée par le respect et la tolérance. Une prise de conscience est nécessaire pour notre avenir à tous. Elle peut s’étendre à toutes les espèces animales en danger.

Malheureusement il n’y a pas que le loup.

Nous qui sommes capables d’éprouver des sentiments, où sont passées notre compassion et notre humanité ? La sauvegarde du monde animal sauvage devrait être préservée et nous tenir à coeur, à mon humble avis.

Merci à toutes les personnes qui m'accompagnent dans mon projet, à ma famille et à mes amis, à mes lecteurs.

Cordialement,

Sandrine PEYRARD

                

 

Vous êtes le 19243ème visiteur